Comment planter et entretenir un cerisier?

un cerisier et ses fleurs

Originaire d’Asie mineure, le cerisier est parfaitement adapté au climat français et peut ainsi être cultivé dans un jardin. On en trouve ainsi dans toutes les régions françaises, de l’Alsace (griottes) à l’Anjou (cerises aigres). C’est ainsi que le Vaucluse s’est spécialisé dans la production de cerises, réalisant près de 35% de la production française.

L’automne est la période la plus appropriée pour planter un cerisier. Assez résistant au froid et au vent, il préfère cependant les endroits ensoleillés. Le cerisier se révèle également économe en eau, sauf entre fin mai et mi-août, période de la floraison et de la récolte des cerises. Il convient cependant de préserver le cerisier d’un arrosage excessif, au risque de provoquer l’éclatement des bourgeons. Le cerisier doit être également préservé des insectes (pucerons et mouches). Pour cela, il est possible de trouver des répulsifs adaptés dans les magasins de jardinage.

Le cerisier ne demande qu’un entretien minime, se limitant à la coupe du bois mort et à un taillage minimaliste des branches principales durant les deux premières années de la croissance du cerisier afin d’éviter qu’elles ne poussent trop droites. En cas d’entailles sur le tronc, il est conseillé d’appliquer un enduit cicatrisant afin d’éviter l’écoulement de gomme ou une propagation de gommose si les entailles sont trop larges ou nombreuses.

Pour multiplier les cerisiers, la technique du greffage en fente permet d’obtenir de bons résultats. Il faut cependant noter que toutes les variétés de cerisiers ne se valent pas en termes de greffes. Le merisier sauvage convient parfaitement aux débutants tandis que les jardiniers confirmés pourront expérimenter leurs propres greffes et croisements.

Un cerisier produit entre 25 et 45 kilogrammes de cerises par an. Il s’agit d’un fruit intéressant, notamment en raison de ses vertus antioxydants. Riche en anthocyanine, la cerise permet de réduire les risques de cancers ou de maladies cardiovasculaires. Les cerises les plus rouges (et aussi les plus acidulées) sont les plus bénéfiques pour la santé. Il est bon de noter que la cerise peut être consommée directement, dans des confitures mais aussi dans des pâtisseries, comme les clafoutis ou les cakes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *