La grenade

La grenade a longtemps été délaissée ou même oubliée des habitudes culinaires occidentales. Elle semble cependant revenir en vedette dans la gastronomie, utilisée par les plus grands chefs soucieux de proposer une cuisine innovante inspirée de saveurs venues d’ailleurs. Ce retour, associé aux valeurs nutritionnelles du fruit et à ses vertus médicinales, replace la grenade au centre de nombreux intérêts.

Fruit de l’Orient

La grenade tient son nom du latin malus granatum qui signifie fruit à petits grains.

La grenade tient son nom du latin malus granatum qui signifie fruit à petits grains.

Le fruit du grenadier tient son nom du latin malus granatum qui signifie fruit à petits grains. De la taille d’une grosse pomme, le fruit présente une écorce ferme dont la couleur varie du vert au rouge orangé selon sa maturité. L’intérieur offre plusieurs enveloppes fibreuses avant de dévoiler une multitude de pépins enrobés d’une pulpe rouge, les arilles. Ce sont eux qui constituent la partie comestible. Ils regorgent d’un jus plus ou moins sucré, parfois amer, selon la variété.

La grenade est le fruit de l’Orient mais aussi des régions tropicales ou subtropicales de l’Afrique et de l’Amérique. Cultivée et utilisée en cuisine dans les plats traditionnels ou les sauces de la Turquie jusqu’à l’Inde en passant par l’Egypte, la grenade et surtout son jus très rouge entre aussi dans la composition de teintures pour tissus et tapis.

La présence de ce fruit dans les pays de l’Orient tire son origine de sa capacité à résister aux longs et rudes transports et à donner un jus frais et désaltérant. En effet, la grenade a longtemps été une provision de choix pour les marchands et les voyageurs qui formaient les caravanes traversant le désert sur la route de l’Orient. Les nombreux pépins disséminés aux quatre coins des voies empruntées ont alors favorisé l’apparition des grenadiers.

Des qualités indiscutables

Le fruit recèle de propriétés remarquables sous sa forme brute, consommé frais, mais aussi transformé en jus. Il est riche en vitamines B5, B6, en vitamines C, également en cuivre.

100 grammes de grenade apportent 70 calories, 1,3 g de protides, 17 g de glucides et 1,1 g de lipides. Appartenant à la famille des punicacées, le fruit est naturellement riche en fibres. Les antioxydants contenus dans le fruit génèrent également de nombreux espoirs dans le traitement de certaines maladies.

Des études ont permis de constater l’efficacité de la grenade dans les traitements des maladies cardiovasculaires et notamment l’athérosclérose. Des vertus attribuées dans la fluidification de la circulation sanguine sont à présent certaines.

On sait également que la grenade joue un rôle essentiel dans les solutions recherchées pour guérir le cancer de la prostate, du colon ou encore du sein. La consommation quotidienne de jus de grenade semble avoir un effet positif notoire sur le contrôle et le traitement des cellules malades.

Cuisine d’ailleurs ou nouvelle tendance

La grenade agrémente les plats typiques de l’Orient mais aussi la cuisine exotique des caraïbes. Souvent associés aux épices pour relever les sauces, les arilles, séchés, remplacent aussi les raisins secs dans les compositions les plus diverses.

Ainsi, on pourra marier les arilles séchés avec le carré d’agneau, le couscous ou les escalopes de foie gras mais aussi avec le cassis, la pomme, la poire pour réaliser une salade de fruits aigre-douce. On pourra également associer le jus avec l’orange pour accompagner les viandes rouges ou le canard.

On utilise encore le fruit en mélasse pour le mélanger à l’huile d’olive et en faire une excellente sauce pour la salade de pâtes, tomates et mozzarella. Saupoudrez le tout de parmesan et vous obtiendrez un plat délicieux pour l’été.

La variété de grenade la plus répandue est la Gordo de Javita, plus sucrée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *