L’olivier

Un olivier en bord de mer

Arbre emblématique du sud-est de la France, et plus particulièrement de la Provence, l’olivier a su séduire les jardiniers amateurs et les passionnés de décoration. En effet, l’olivier est un élément clef du jardin d’ornement, et la mode s’emparant de lui, l’olivier est devenu tendance, incontournable ornement de tout jardin contemporain qui se respecte !
Il faut dire que cet arbre était déjà apprécié dans l’antiquité puisqu’il était symbole de sagesse, d’abondance, de gloire et de paix. Quelle célébrité ! Quelques millénaires après, on adore cet arbre qui n’est pas compliqué à vivre.

Si, il y a encore quelques décennies, l’olivier se cultivait mal dans le nord de la France, il y a maintenant des espèces qui se sont bien acclimatées à condition d’être quand même protégées des grandes gelées. Car l’olivier n’aime pas les grands froids qui arrivent brutalement. Pour le cultiver, on lui donne un sol bien drainé. Si on l’achète en pot et qu’on l’installe en pleine terre, il faut d’abord choisir un emplacement dans le jardin situé au sud de préférence et surtout à l’abri des courants d’airs. Puis, il faut creuser un trou de deux fois le volume de la motte. On met au fond du trou des cailloux sur une bonne épaisseur (l’idéal étant de mettre une couche au moins égale à la moitié de la hauteur de la motte). Puis on comble avec du terreau acheté en jardinerie (spécial plantes méditerranéennes) et on installe l’olivier de façon à ce que la motte de celui-ci dépasse de la hauteur de la terre. On réalise un monticule avec la terre évacuée autour de la motte émergente comme une petite colline. Car l’olivier aime être surélevé. L’arrosage à la plantation doit être fréquent, comme pour toute plante.

Son entretien est facile : une taille au printemps avant la floraison. Cette taille doit être assez sévère car « une hirondelle en vol doit pouvoir traverser sa ramure », disait le vieux dicton provençal.

Si votre olivier se plait, vous aurez des olives que vous pourrez récolter vertes dès les mois de septembre octobre, ou noires en décembre. Et surveillez son pied, car votre arbre va faire des rejets que vous pourrez récupérer pour créer un nouvel arbre. Ce sera une affaire de patience, car l’olivier met du temps à pousser, c’est pour cela qu’il parait éternel et qu’il est aussi symbole de longévité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*